La vraie pénurie des médecins

Si plus de médecins de famille travaillaient à temps plein, la population bénéficierait de l’équivalent de 1200 médecins de plus !

Les médecins de famille sont très nombreux à travailler, par choix, à temps partiel. De mémoire, la moitié des médecins de famille travaillaient (services rémunérés par la RAMQ) en moyenne un peu plus de 200 jours par année et l’autre moitié n’offraient leurs services à la population qu’environ une centaine de jours en moyenne par année.

Cette non-participation volontaire au marché du travail explique à elle seule la plupart des maux associés non seulement à la fausse pénurie de médecins de famille, mais aussi à la réelle pénurie d’offre de services médicaux. En effet, si au lieu de 50 %, 80 % des médecins de famille travaillaient près de 200 jours par année, la population du Québec bénéficierait de l’équivalent de 1200 médecins de famille actifs de plus.

Pour lire l'article complet, cliquez ici